Présentation

Le projet

Luhan, c’est un coin de nature qui nous a conquis, sur la jolie commune d’Aywaille, pour y installer un projet collectif sur 3 hectares : la Forêt de Luhan.

Convaincus de la nécessité de recréer une vie plus solidaire centrée sur les besoins de base que sont l’alimentation, le logement et le vivre ensemble en harmonie avec la nature, la Forêt de Luhan accueillera, en 2019, un jardin-forêt nourricier avec auto-cueillette, une épicerie coopérative de vrac et de frais, des tables d’hôtes et des chantiers participatifs.

Dans un second temps, la potentielle acquisition d’une parcelle supplémentaire nous permettra de renforcer la dimension d’accueil et d’ouverture avec la construction de salles polyvalentes, de lieux de vie collectifs, et de gîte à la ferme.

Convaincus de la nécessité de recréer une vie plus solidaire centrée sur les besoins de base que sont l’alimentation, le logement et le vivre ensemble en harmonie avec la nature, la Forêt de Luhan accueillera, en 2019, un jardin-forêt nourricier avec auto-cueillette, une épicerie coopérative de vrac et de frais, des tables d’hôtes et des chantiers participatifs.

Et, qui sait, au bout du rêve, l’accueil d’une école en pédagogie active et d’un lieu de vie positif pour personnes moins autonomes ?

Activités à venir…

Le jardin-forêt nourricier

Pourquoi un jardin-forêt nourricier ?

Pérennité, résilience, biodiversité, équilibre et complémentarité entre annuel et perpétuel, temps pour les récoltes et la transformation de ce que la nature nous offre de manière ‘sauvage’… telles sont les motivations. Un jardin de plantes aromatiques et médicinales trouvera sa place dans le décor. Les poules participeront à l’équilibre du lieu, et nous envisageons de collaborer avec un cheval pour les travaux au jardin. Nous souhaitons amener les auto-cueilleurs et visiteurs vers une balade riche en découvertes et en poésie.

L’épicerie

L’épicerie proposera nos différents produits : légumes, fruits, œufs, produits transformés à base des cultures et de récoltes de plantes sauvages comestibles, des produits d’entretien écologiques, mais aussi des produits secs, le tout ‘en vrac’ pour réduire l’impact écologique. Et des recettes pour l’inspiration.

La table d’hôtes

Une table de produits du jardin, bio, locaux, de saison sera régulièrement proposée sur le site.

Une attention particulière sera portée à l’équilibre entre cru, germé et cuit, avec l’envie de faire découvrir par la dégustation et l’information, une cuisine santé gourmande et plus écologique.

Les chantiers participatifs d’auto-éco-construction

Budget, matériaux, espace individuel, pollution… Il nous semble essentiel de repenser la question du logement. Retourner à l’origine du besoin de base de l’être humain de se loger, aux techniques de nos ancêtres, aux ressources locales utilisées, retrouver la confiance en nos compétences, accompagnés par des personnes plus expérimentées dans une optique de transmission. C’est dans cette logique que nous souhaitons inscrire les constructions du projet.

L’accueil à la ferme

Nous souhaitons être un lieu ouvert, sur l’échange, le partage, l’accueil. Nous ne visons pas l’autarcie mais la plus grande autonomie possible, et sa transmission. Nous souhaitons être en lien avec les communautés locales, nous souhaitons accueillir des écoles, des institutions, des familles, des entreprises, dans un échange porteur pour les deux parties.

Le gîte à la ferme

Nous souhaitons contribuer à un tourisme orienté vers la conscience, la responsabilité, l’apprentissage plutôt que le divertissement. Pour ce faire, nous souhaitons proposer de petites habitations naturelles (des yourtes dans un premier temps) au sein du lieu, où les familles pourront se retrouver en contact avec la forêt avoisinante, les animaux, les cultures, et participer aux activités proposées.

Et peut-être, un jour…

École en pédagogie active

Parce que les enfants sont l’avenir du monde que nous souhaitons construire, parce qu’ils ont moins à déconstruire avant de pouvoir agir justement pour un monde collaboratif, nous souhaitons pouvoir accueillir des enfants dans leur découverte et leur apprentissage du monde par le faire, par le sentir, par le cœur autant que par la tête. Nous pensons qu’une ferme est un formidable lieu d’apprentissage des besoins de base, de résilience, de l’humanité.

Lieu de vie pour personnes moins autonomes

Nous souhaitons être un lieu où chacun, tel qu’il est dans la société, trouve sa juste place. Nous souhaitons revaloriser ‘la vieillesse’ et toute la sagesse qu’elle a à transmettre, mais également du temps et de l’énergie qui ne trouvent plus d’autre case que ‘la retraite’ dans l’après travail. Nous souhaitons qu’une situation de handicap puisse devenir source d’enrichissement mutuel, de créativité, pour peut-être arriver à proposer un lieu où ce handicap puisse être vécu différemment au quotidien. Nous souhaitons être un lieu où des personnes plus précarisées, ou moins ‘dans la norme’, puissent récupérer la confiance, l’énergie vitale pour retrouver le sens de leur implication dans le monde.

Qui sommes-nous ?

Des individus …

Derrière ces rêves, l’énergie de cinq personnes, rassemblée par les idéaux de leur tête et de leur cœur, mais une énergie bien ancrée et enracinée.

Trois ans après la première rencontre (en 2016) autour de la volonté commune de « revivre ensemble » autour d’un projet collectif d’autonomie alimentaire, culturelle, politique et financière, ouvert sur le monde, le chemin parcouru est déjà riche d’expériences et réalisations.

Entre démarches administratives et juridiques (charte, statut de fondation et d’aisbl), un premier projet éphémère est né de ce groupe, et a été reçu avec enthousiasme: la Biocantine à l’Espace7 à Liège. L’expérience du vivre ensemble et de construction de groupe est, elle aussi, expérimentée via la collocation, les weekends de travail, les supervisions externes, les formations et rencontres d’expériences similaires.

Nous défendons des valeurs de solidarité, de coopération et de respect de l’environnement ; il s’agit de partager un mode de vie plus simple, plus sain, plus essentiel, dans une émulation mutuelle, porteuse de dynamiques positives et transformatrices.

Une structure juridique : aisbl – fondation

La forêt de Luhan est un projet avec deux structures juridiques :

  1. d’une part « l’aisbl Yggdrasil – communauté à cultiver »: plateforme d’éducation permanente qui a pour but de susciter le développement spirituel et physique des individus et des collectivités pour qu’ils construisent leurs biens, aptitudes, santé, sécurité et liberté dans un esprit éthique, civique et durable.
  2. D’autre part une fondation « la Forêt de Luhan« , qui a pour objectif de pérenniser et sortir de la spéculation un lieu, pour y faire vivre un lieu agricole participatif, communautaire, solidaire,​ ​écologique​ et nourricier ​dans​ ​un​ ​esprit​ ​non​ ​lucratif et dans un esprit d’éducation permanente. L’intérêt économique poursuivi ici n’est pas la recherche de profit financier mais plutôt la création d’une fondation autonome financièrement. Nous souhaitons en effet éviter la propriété individuelle, dans l’idée que la terre appartient à ceux qui la cultivent avec amour et respect. Nous cherchons donc à financer collectivement cette terre qui servira à nourrir la collectivité : les membres du projet et leur famille, les habitants de la commune, les gens accueillis, les visiteurs, …